TitaBlogskaïa

Lovers

In Uncategorized on 8 août 2019 at 3:00

Tous mes amours me manquent, ce soir, tous, comme autant de cœurs effrités, je coiffe votre souvenir, je pleure sans consolation, je me souviens de vos sexes brandis, je me souviens de ce que vous me disiez dans ce souffle des soirées basses où le soleil se levait, je me souviens qu’on s’est gravement aimés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :