TitaBlogskaïa

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Marrons chauds

In Uncategorized on 28 novembre 2018 at 2:01

Heureusement que je suis bien ici

Que personne ne me lit et que je n’ai de compte à rendre à personne

Ce soir, mon Dieu 
Je suis acculée à l’Automne 
au grand chagrin des jardins qui étouffent sous les feuilles, à une semoule complète,

au riz au lait dégoutant 

Mon Dieu, j’ai perdu l’amant que j’aimais 



Spinoza

In Uncategorized on 28 novembre 2018 at 1:43

La discipline qu’il faut pour atteindre le bonheur

Sans vous

In Uncategorized on 20 novembre 2018 at 5:04

Je te remercie, toi et puis toi et toi aussi

de ne pas m’avoir écrit cette nuit un mot qui m’aurait convaincue d’être autre que celle que je suis devenue

Coming out for being me

In Uncategorized on 20 novembre 2018 at 3:05

Je suis fatiguée des hommes sinon de leur amitié qui a toujours été sincère

Je m’effrite d’être celle que je ne suis pas, depuis le temps que je le sais…

Ca ne changera rien puisque j’ai tout fait d’être Femme comme il était prévu

Je n’aurai rien évité de ma condition et de la grâce de l’avoir endossée

Mais aujourd’hui rien ne me sert plus d’attendre quoi que soit, mes derniers amants s’affolent à collectionner mes consoeurs sur les réseaux sociaux pour d’ultimes joutes

Je ne veux plus du refrain d’aimer qui ne m’est plus offert

Si je pouvais j’entrerais dans les ordres d’un autre matin dans une cellule où je serai simple 

Si je m’entête je choisirai la voilette, la lumière rouge, les sorties au crépuscule et toujours plus d’espace entre les visites des amoureux qui me restent

Cousins

In Uncategorized on 6 novembre 2018 at 10:10

Tu vois ?

Les animaux passent (bien) autant de temps à :

  • s’épouiller
  • se toucher
  • jouer
  • s’asticoter
  • se renifler
  • se lécher
  • s’accoupler
  • se battre
  • faire des petits
  • Nourrir
  • Se faire du mouron

Après Lacan

In Uncategorized on 6 novembre 2018 at 9:57

Laminée

Là minée

L’amie née

L’ami nait

 

Migrations

In Uncategorized on 6 novembre 2018 at 12:15

Des peuples privés de lumière avancent ampoules aux pieds

Choquottes

In Uncategorized on 2 novembre 2018 at 1:24

“La peur ne peut se passer de l’espoir et l’espoir de la peur.”

Baruch Spinoza

Désastre et recollection

In Uncategorized on 25 octobre 2018 at 12:16

Je séduis les hommes

J’achète les hommes

Je les materne

Je les protège

Je les sauve

Je les encourage

Les propulse

Je les dépucèle

Je les adore

Je les déteste

Je les abandonne

Je les néantise

 

Il me hante

Il m’obsède

Il m’ignore

Il m’a oubliée

Il m’a abandonnée

Il m’a remplacée

 

Je suis anéantie

L’Amour après

In Uncategorized on 21 octobre 2018 at 11:10

Pourquoi avez-vous écrit ce livre?
Marceline Loridan-Ivens. – Pour que les femmes se révoltent, se libèrent, croient en elles-mêmes, décident de leur destin, cessent de vouloir rentrer dans le rang, d’avoir peur de ne pas être assez jeunes, assez jolies, assez «populaires», assez désirables. Pour qu’elles affirment leurs opinions, qu’elles sortent du politiquement correct. Pour que l’infini servage de la femme soit un jour brisé, comme l’écrit Rimbaud.