TitaBlogskaïa

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

De l’abandon

In Uncategorized on 5 avril 2021 at 8:32

Je suis une citoyenne abandonée , je ne crois plus en nos Institutions, je ne crois plus en en la Justice. Je vois que la France est corrompue jusqu’à l’os et que que tout est perdu. Je suis en colère et désarmée, je ne sais plus comment faire pour rester citoyenne. Je ne sais pas pour qui je pourrais voter. Je suis profondément déprimée par mon pays que j’aime tant. Je suis nationaliste et patriote et je pourrais être tuée à cause de mes idées aujourd’hui. Je pourrais être mise à terre et mortellement blessée par des personnes qui n’ont pas les mêmes opinions que moi. La démocratie n’existe plus et attend un grand régisseur des idées. Je n’ai jamais été aussi déprimée et inquiète pour mon pays.

Pamphlet

In Uncategorized on 4 avril 2021 at 8:09

Je me regardais à travers la lumière de l’appartement du boulevard Davout Tout creusait mes traits surtout à cause du soleil qui nous était refusé. La clandestinitié s’arrange des vides monstrueux que vous avez crées. Vous allez payer un jour de nous avoir abandonnés.

Hasta

In Uncategorized on 4 avril 2021 at 7:38

C’est la fin de ce beau, de ce merveilleux dimanche de Pâques à la campagne, je rentre. La Maréchaussée nous dit de rentrer vite fait alors que le soleil est si beau et qu’il nous appelle à nous embrasser sur les quais de Paris et nous faire des serments. Je vous déteste les Gouvernants, vous ne connaissez pas la vie des Gens, vous nous mettez à genoux, vous nous privez de travailler et de la moindre des rencontres sociales, des moindres étreintes amicales, vous nous interdisez de nous voir, de boire une bière sur un banc, vous martyrisez nos vies étroites, plaquées dans 40 mètres carré sans vue. Vous êtes des tyrans et j’aimerais vous en faire bâver un jour pour tout celà que vous n’avez pas vécu. Je suis chaque jour plus anarchiste, plus résignée à ma vie étrange solitaire et individualiste, je renonce à tout projet de votre société, je n’ai de solutions ni d’avis sur rien. Je n’ai pas envie de la suite.

Poisson d’Avril

In Uncategorized on 3 avril 2021 at 9:43

Fuyez !

Un dimanche à la campagne

In Uncategorized on 29 mars 2021 at 9:52

Un rameau à la main je passe le portiquet à Massy. Aucuns flics. Le soleil a envahi la longue marche vers l’est où m’attend mon frère.

Comme vous

In Uncategorized on 25 mars 2021 at 10:08

Je sens la carresse venant de partout, les enfants, leurs parents, la vie à Paris.

J’aime leur faire un signe, j’aime tellement leur sourire, ogresse famélique, mes petits me manquent, la tribu, les réunions, los abrazos.

A bout

In Uncategorized on 13 mars 2021 at 9:24

Je reviens de Paris. Je vous dis que ne souhaite jamais le lâcher. Paris. Jamais.

Il faut que le joug soit levé au plus vite. Il faut qu’on nous remettte au travail, il faut qu’on se revoit , il faut que la vie reprenne et qu’on ignore ce putain de virus, il faut faire quelque chose pour la vie réelle, c’est trop long tout ça, c’est mauvais, c’est injuste, on en a ras le cul, il faut que ça reparte, qu’on se revoit, qu’on se lèche la pomme, qu’on se parle.

Paris frio

In Uncategorized on 13 mars 2021 at 8:45

Un samedi froid mais froid malgré le soleil grêlé d’averses. Des gens désorientés partout avec de vilains masques et nulle part part où aller, des biffins proposant la lie, des vendeurs de clopes à l’arrache aux portes de Montreuil, des Roms plantés emmitouflés à chaque coin de boutique, avec leurs chiens et leurs Bonjours Madame, qui ne valent rien sinon l’opprobre. Je viens d’une promenade dans Paris défoncé par la crise dégueulasse qui nous met à genoux.

Much Love

In Uncategorized on 11 mars 2021 at 11:48

C’est une chance d’être aimée. Merci de m’aimer.

RDV demain

In Uncategorized on 10 mars 2021 at 10:15

Obsédée par PJ Harvey. Cette femme me clone, je suis d’Elle et ses plaintes coulent des miennes. J’aime sa maigreur et ses seins plats dans l’échancrure de son vêtement menu et de son cuir. J’aime sa bouche trop rouge se tordant sous la nuit. C’est Elle dansant en sortie de boite, c’est moi qui déboite. Je l’aime en flêche dans ce cri qu’elle lance « there will be a place for us ». J’ai mis mon parfum partout chez moi.