TitaBlogskaïa

Eternel amour des années 80

In Uncategorized on 9 octobre 2020 at 3:37

Tu me manques à mort. Nos vies sont ailleurs. Quand on se voit je touche tes jambes d’airain sculptées par ton vélo dévorant les quais de Paris. Tu arrives en sueur que je m’empresse de lécher comme une soirée de l’été italien qu’on aurait adorée. On va s’aimer tout ce temps jusqu’à quand Amore ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :