TitaBlogskaïa

Finir juillet 2020

In Uncategorized on 17 juillet 2020 at 12:26

Est ce qu’on se reverra après l’Eté, quand j’ai dit ne plus vouloir te parler et quand je t’ai laissé avec ta plus jeune fille, tes cols savoyards et tes têtes piquées dans les piscines de Meylan. J’étais à Paris dans le gris et tu m’avais oubliée, plus le temps de me rassurer du fond de ta zone de confort, j’ai tout masqué pour le reste de l’Eté. Je n’ai pas mal, je t’aime pour l’idée, le reste long, tu l’avais annoncé, autant m’échapper et rire avec mes potes kabyles au café. Pauvre Eté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :