TitaBlogskaïa

Chevrotine

In Uncategorized on 2 mai 2020 at 4:15

De toute ma vie. Je t’écoute et tu me bouleverses. Je t’aime, parceque tu es allée jusqu’au bout de ne plus rien peser, d’être dégoutée. Je te salue soeur maigre, de n’être pas morte d’aimer, je suis de toute ta chair qui peine à se refaire, je suis de supporter les salopes qui nous secouent pour bouffer sans raison. Je n’ai pas faim je vous dis. Je n’ai pas faim depuis avant-hier et même encore avant, quand je ne n’avais pas la parole, quand je quittais la table en pleurant .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :