TitaBlogskaïa

Que la chair exulte

In Uncategorized on 12 février 2020 at 1:32

Au début, était la chair vierge. Mon corps se fourbissait d’elle. A quinze ans j’étais l’athlète aux cuisses pleines, au soufffle qui exulte, à la sueur des ados, au petit short rouge. Je prenais tous les risques, je tirais sur le joint, je prenais tous les sons d’appeaux pour mes maris futurs. Je n’avais même pas encore touché à un amant. J’avais un vélo et je faisais du ski avec un fuseau qui me rendait élégante sur les pistes. Ce soir j’écoute le frison de mes poils sur les cuisses.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :