TitaBlogskaïa

Call Me

In Uncategorized on 11 février 2020 at 11:53

Te parler ne se passe pas comme ça. C’est pas donné. Nous parler vient de loin, à l’époque on l’apprenait aux dépends de la bande de copains et on avait déjà peur. On se regardait à travers des pochettes de disques comme « Meat is Murder ». Et je te trouvais fin et sarcastique et aussi cynique. C’était la mode du noir, de l’outrance et des yeux charbonneux. Aussi tu baisais ma meilleure amie qui était cette fille, la plus brillante et bourgeoise que j’adorais. Je crois que je t’en ai voulu. Je ne me sentais pas à la hauteur et je pensais que tu me trouvais dinde, trop convoitée par d’autres pour l’être de toi. Je voulais t’écrire alors me voilà. Viens on se parle. Toute la pulpe et toute l’eau de ce que je veux te dire à l’oreille et sur la peau ne passera jamais vraiment sur le réseau instantané, répétitif et idiot.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :