TitaBlogskaïa

Ne me frego

In Uncategorized on 10 janvier 2020 at 12:26

Me revient ce goût immodéré pour la chanson italienne qui arrache le coeur. La nostalgie qui monte au ciel, le rimmel qui coule un peu, tout ce que je peux retenir. Dans le chaos de Paris démonté de son métro et du suburbain, je me fais des fesses de reine, à marcher et à prendre autant de temps à rentrer. Maintenant je suis sûre des trottoirs et de tous les endroits où mes amours ont fait une halte. On marche et on rêve de vacances à Amalfi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :