TitaBlogskaïa

Dans ton salon nouveau

In Uncategorized on 10 janvier 2020 at 12:09

Je ne suis pas le centre du monde mais quand même je m’y vois bien. Je n’ai aucune solution pour la société, je n’ai d’avis sur rien sinon sur toi, quand je t’aime je te dis quand tu te défausses. Ca m’a coûté d’être amputée du bras droit qui t’enlaçait et avec lequel j’appelais d’un geste tous les amis qui sont venus boire chez toi. Un bras, un ouvrier peut t’en reposer. Un bras, un psychanalyste à domicile peut te le rendre pour mieux te fouiller. Moi, je ne te verrai plus. Je n’ai rien de toi. Ni image, ni dessin. Pas une lettre, pas un mot pour l’Année. Toi, tu as acquis mes plus belles oeuvres. Je ne me souviens même plus lesquelles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :