TitaBlogskaïa

Archive for 2020|Yearly archive page

Eté 2020

In Uncategorized on 16 juillet 2020 at 1:37

Peur sur la Vie

In Uncategorized on 30 juin 2020 at 3:30

Recouvrer la Beauté. Je m’attache aux façades de Paris, vers le ciel lors de ballades, à défaut du regard des femmes élégantes et soumises au masque, les autres qui se voilent, les autres qui ne font plus attention à elles, le manque général de goût pour ce qui m’est essentiel. Pardon. Lamination de l’imprévu, de la prise de risque, de l’envie d’être ensemble, dispersion des foules, messes, formation d’une moisissure, l’air sent la spermagénese, la guerre civile, le Rut.

Story Board

In Uncategorized on 17 juin 2020 at 4:56

Il faut bien raconter sa vie. Il n’y a que ça dont on soit sur.

Du fard à la tyrannie

In Uncategorized on 17 juin 2020 at 4:24

Vous savez bien que vous avez assez de fringues et de fards pour tenir.

Vous savez bien que vos amis sont ailleurs. Vous savez bien que le travail n’est pas le même payé si c’est toi ou bien si c’est moi. Pourquoi ? On s’en fout. Vous savez bien qu’on attend le prochaine fête et qu’on fera chier les voisins qui ne supportent pas la moindre secousse. Vous savez bien que ce qui compte c’est la suite, c’est à dire les enfants sans leurs crétins de parents. Vous savez bien que c’est bon de retourner à la messe puis au marché le dimanche. Vous savez que nous manquent les piscines où plonger. Vous savez qu’on a manqué d’amour ces derniers temps et qu’on a trop frimé, qu’on n’a rien lu, qu’on a flippé à mort, qu’on a cru que la dictature était arrivée.

Retour à la désobéissance

In Uncategorized on 17 juin 2020 at 3:55

Je suis retournée à l’agence et je voudrais échapper au travail seule. Je ne sais pas comment ça s’appelle maintenant de revenir à l’Open Space désinfecté et vide. Je suis mille fois plus à mon travail que quand : voisin, tu me disais tout, quand j’avais peur pour nos santés mentales, quand je sentais tes centaines de cigarettes s’échapper de ta fenêtre et ta toux de cavèrne. Tu sauras que je ne me suis pas toujours levée, que je me suis couchée tard à chasser un petit démon, que j’ai agoni une nuit entière un souvenir que j’avais, tu sais que je bois autant que toi et que nos bouteilles vides s’entrechoquent dans la poubelle blanche du petit local si bien tenu par la gardienne sainte de notre immeuble.

Je reviens au soleil, j’ai arraché mon masque, je désobéis en tout et je voudrais voir vos visages. Comment ce fait-il que vous soyez si soumis à l’Etat ?

Bain dans la Seine

In Uncategorized on 11 juin 2020 at 1:37

Ne me mens pas mon Amour

Je t’aime à tout prendre

Préludes

In Uncategorized on 7 juin 2020 at 2:10

J’ai passé la soirée à danser RAMEAU

Amore

In Uncategorized on 2 mai 2020 at 6:05

Tu es venu me chercher et m’inviter au corps que j’ignorais. Je te remercie de m’aimer et de me rendre splendide. Je te remercie de m’inviter dans la vie qui demande, Je te désire tu me manques tant que j’ai tant à faire.

Borderline

In Uncategorized on 2 mai 2020 at 5:08

Je suis à la bordée du matin prête à tout puisque je n’ai rien fait d’hier.

Je me suis diluée dans la stupeur débile d’être enfermée et d’être arrachée à Toi. Brusquement c’est trop de solitude et ensuite une grande joie qui me porte encore plus belle. C’est tellement étrange de vivre mais etre aimée de Toi me ramasse à ton sourire et je ne veux plus courir à la Seine, jamais.

Amame

In Uncategorized on 2 mai 2020 at 4:53

Toi tu n’as pas peur. Tu me dis les choses clairement. Tu as horreur de Ca et tu me verrais bien autrement. Je ne l’avais pas envisagé, ni d’être ta Splendeur. Je me tire d’une honte qui n’existe même pas à tes yeux. Comme de la violence. Je passe de rien aux SMS.