TitaBlogskaïa

De Rosine à Sylvia

In Uncategorized on 6 novembre 2019 at 4:04

Aujourd’hui je suis plus que vulnérable. J’ai tout perdu du confort que j’ai connu. J’ai mangé mon pain blanc et l’automne est venu brusquement. Comme les arbres défeuillés j’ai moins d’habits et mes parures ne valent plus un rond sur le marché des regards. J’ai mangé la poire blette des derniers amours qui n’ont même pas trouvé les mots pour me congédier dignement. Mes plus belles grands-mères sont mortes dans la misère, oubliées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :