TitaBlogskaïa

Des bourreaux

In Uncategorized on 27 septembre 2019 at 3:06

Je me bats encore quant tu disais que j’étais une pute dans la péniche où tu m’avais enfermée. Je me bats encore quand tu m’envoyais toute la nuit des messages horribles. Je me bats quand tu m’ignores alors qu’on s’est tant aimés. Je me bats pour survivre à ton glorieux mariage, je me bats pour faire comme si rien n’était dans ma vie, ce carnage, je me bats pour faire semblant et que tout soit normal.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :