TitaBlogskaïa

Morning after

In Uncategorized on 26 septembre 2019 at 2:00

Après cette émotion, il n’y aura pas de suite. Ce sera donné aux oiseaux de Paris au matin. Corneilles aux cris glauques, pigeons des poubelles, moineaux mourants. Je marche vers le métro pour revenir de notre nuit dont je n’ai même pas le numéro. Mon ventre est encore tendu de notre tressaillement et de nos jambes qui aboyaient. Personne ne le sait dans la rame, je suis la seule à savoir que je t’ai connu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :