TitaBlogskaïa

Je ne crois pas au Phénix

In Uncategorized on 22 septembre 2019 at 5:03

Il n’est jamais tard pour dire à quel point je m’ennuie de vous. A quel point je suis déçue. Et combien je refuse de passer de votre genre à l’autre qui est le mien. Ce n’est pas une solution. Je voudrais qu’on répète encore une fois et ne pas me sentir attachée comme une bête stupide et qui se cabre. Je suis tellement proche de vous que vous m’ignorez. Je sais tellement de choses sur vous que vous m’anéantissez promptement pour renaître de vos cendres fades et comme on dit « que vous refassiez vos vies ».

Ta mère me dira alors pour t’excuser du désastre : « Il t’a oubliée ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :