TitaBlogskaïa

Tuileries

In Uncategorized on 26 juillet 2019 at 3:31

Je me rappelle qu’ici je peux tout dire.

Alors voilà, depuis la naissance de ma petite entreprise,

Je travaille à l’heure, j’ai couru comme vous tous dans une chaleur africaine. Je courre pour gagner ma vie dans ce beau quartier surchauffé du Faubourg Saint-Honoré que je déteste où les touristes indolents et mal élevés bloquent le passage. Je dois y aménager ma peine, car rien n’est offert à la pause ni à l’ombre. Ni banc, ni retrait. J’apprends tout de la joaillerie.

Là, j’y croise ta Femme, ta Fille et ton autre Fille aussi. Elles m’avaient dit que je n’aimais pas les gens qui avaient de l’argent. Nous sommes dans leur quartier. Ce type d’argent. Oui, j’avoue qu’il ne me dit rien, qu’il fait trop de bruit et rend les femmes laides à force d’injections et juste guidées par la proue de leur portable. Quand j’en ai terminé de compter les diamants, je passe la Seine pour retrouver mes amis qui lisent des livres, boivent de la bière ou du vin et qui me sourient.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :