TitaBlogskaïa

A la passante

In Uncategorized on 26 juillet 2019 at 3:43

Je suis toujours stupéfaite de l’Amour qui n’est plus. Il était si intense, je n’ai pas rêvé et là, je te revoie ou bien j’accède aux nouvelles de ta vie sans moi, et tout a disparu, comme si Nous n’avions jamais étés ces corps fourbus de nous étreindre. Comment est-ce possible que tu retournes à ton atonie, toi, ou bien que toi, tu offres tout à celle qui m’a remplacée ? Comme si de rien n’était. Il faut croire que je suis une passante.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :