TitaBlogskaïa

Archive for mai 2019|Monthly archive page

Un nom d’oiseau

In Uncategorized on 16 mai 2019 at 2:39

Le dernier homme qui m’ait invitée est le Trompettiste. Je ne le connais pas sinon sur scène, il m’avait fêlée à Vienne et je lui avais dit que sa musique montait comme la fumée d’une cigarette dont j’aurais envie.

Vérification avant sauvegarde

In Uncategorized on 16 mai 2019 at 2:22

Je relis les articles te concernant et je trouve que c’est beau. Tout est vrai. J’aurais écrit. Je garde ainsi une trace de notre aventure dans le temps.

Panière

In Uncategorized on 16 mai 2019 at 2:07

De toutes façons, j’irai jusqu’au bout pour tarir ton sujet, ma frustration. Je viendrai peut-être encore une fois sonner à ta porte pour être sûre. Tu dis « nous n’allions pas ensemble ». Qu’en sais tu ? Sortis du lit, peut-être, mais garde le Royaume.

Vent d’Est

In Uncategorized on 16 mai 2019 at 1:40

Je suis venue ce soir, j’ai bataillé avec le code, j’ai monté 35 marches, j’ai sonné à ta porte et j’ai frappé de ma tête de chèvre deux coups qui ont ébranlé le silence de ton intérieur. Tu dormais. Il n’était même pas une heure du soir.
Je suis venue te dire que je voulais faire l’amour avec Toi. Que tu me manquais de toute ta chair, je touchais ton corps, je cherchais ta bouche, tu m’as congédiée, je suis partie. Je n’ai pas honte ni aucun mépris pour moi, je suis allée où me poussait l’envie de toi, celle que je connais et qui logeait encore dans mon Centre.

Lipstick

In Uncategorized on 14 mai 2019 at 2:26

Moi au moins je dis que tu me me manques, depuis l’avènement de l’horreur des réseaux, je l’écris et je dis que je pleure, toi tu ne dis rien dans le silence planqué… Moi je dis que je suis capable de traverser le quartier ou Paris pour frapper à ta porte. Je viens de si loin et tu ne dis rien. Moi je viens pour de vrai. Je ne suis pas les putes d’Instagram, les putes de YouPorn, les fantasmes des filles que tu n’as pas eues mais que tu adores sur FB et que tu stalkes chaque matin que Dieu fait. Moi je viens défoncer ta porte et y marquer « Fuck You » d’un rouge à lèvres odieux et hors de prix dont tu pourras te sentir glorieux. Toi qui ne m’auras pas ouvert ta porte.

Fin du muet

In Uncategorized on 14 mai 2019 at 12:56

Tu m’as abandonnée et je me retrouve entourée de musiciens

Tous les soirs

In Uncategorized on 14 mai 2019 at 12:42

Je te guette de loin, enfin, je te vois avancer jusqu’à la bordure de la terrasse où nous étions mains nouées et baisers, là tu passes dans le même uniforme muet avec un petit signe qui me plante une flèche et je ne saurai jamais si tu as aimé la caresse de ces 90 derniers jours. Tu n’auras pas un mot d’amour ni de jouissance, ni de regret, seule une colère protégeant la grue qui a semé la discorde. Il faut croire que tu la voulais pour retourner à ta solitude. Frozen à pleurer. Ce n’est pas mon film préféré, ce truc d’enfant. Je suis triste d’avoir perdu encore un amant magnifique. Je ne me sers même plus de tes mains pour me faire monter, j’y vais seule.

Baby

In Uncategorized on 3 mai 2019 at 4:33

Ce n’est pas si grave que tout soit perdu. Moi je sais. Je me souviens de tout. Et malgré ton ingratitude et ta lâcheté crasse, je sais que c’est moi qui t’ai fait homme.

Bloqué

In Uncategorized on 3 mai 2019 at 4:18

J’ai trop de chagrin et sans réponse de toi j’ai tout effacé.