TitaBlogskaïa

La suite

In Uncategorized on 8 février 2019 at 2:53

Ma vie passe à sentir trop fort, trop beau, à deviner le dégoût à venir, à faire le pitre, à me protéger des violeurs et des salopes, à être absolument efficace et parfois brutale.

Quand le bébé est mort, il est mort. Quand il faut se tirer de l’héroïne, je la butte. Quand mon mari aime une autre femme, il est parti. Quand mon patron me licencie, je suis licenciée. Quand je suis au chômage je dois trouver une autre façon de gagner ma vie. Quand l’amant me lâche j’embrasse un autre. Quand c’est l’automne, j’en fais un poncho. Quand ce sera l’été le soleil aura ma peau.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :