TitaBlogskaïa

Marrons chauds

In Uncategorized on 28 novembre 2018 at 2:01

Heureusement que je suis bien ici

Que personne ne me lit et que je n’ai de compte à rendre à personne

Ce soir, mon Dieu 
Je suis acculée à l’Automne 
au grand chagrin des jardins qui étouffent sous les feuilles, à une semoule complète,

au riz au lait dégoutant 

Mon Dieu, j’ai perdu l’amant que j’aimais 



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :