blogskaia

Le temps qu’il reste

In Uncategorized on 12 mai 2014 at 10:11

ernst

Je ne sais plus comment faire pour être vraie, vivante et aimante sans paraître la plus odieuse des femmes…

Tout est tordu et contraint et voué à mauvaise interprétation. Si je te dis « cela » tu conviendras du temps que tu daigneras m’allouer.

Si je te fuis, je mourrais avant que tu mettes le temps infini de t’en repaître, avant de reconnaître que je te manque.

Nous aurons eu le temps de mourir cent fois.

Tout ce que je hais qui nous fait perdre le temps qu’il nous reste…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :