blogskaia

De chair et d’ambre

In Uncategorized on 28 avril 2014 at 8:43

Il ne faut pas s’inquiéter et savoir me lire : si je ne suis pas ici, je suis toute à la vie. Elle me cherche, me tend ses bras de peau neuve, elle ne me laisse plus dormir, ni tourner en rond à fouiller des poèmes. Comme un mot chasse l’autre, comme je sens le froid quand je dévêts un homme de mon amour pour en habiller un autre. Je n’oublie rien, je le glisse dans l’ambre, pour le porter toujours en médaillon précieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :