blogskaia

Extrait cru

In Uncategorized on 9 octobre 2012 at 10:09

 

« Je vivais dans un studio à Paris. Un matin, alors que le ciel avait cette teinte jaune que j’appelle la lumière-de-fin-du-monde, je suis entrée dans une boucherie. Je respirai l’odeur forte de la viande. Je vis la chair crue éclairée par les néons. Je sentis le sperme de mon amant couler dans mon slip. L’association de ces trois choses me donna la nausée. »

« Le génie du sexe  » – Christine Brusson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :