blogskaia

Delphine

In Uncategorized on 4 juillet 2012 at 11:46

Image

Je lisais ce bouquin de Delphine de Vigan (quel beau nom tout de même) « Les heures souterraines » et j’ai trébuché plusieurs fois dans le métro, à Opéra, à cause de ma cheville en mousse et puis à Malesherbes sur le trottoir défectueux. On m’a demandé si j’avais pleuré de la lire. Non, je me suis habillée d’elle et cette fin n’en valait pas la peine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :